Chênois écrase Aigle et espère une saison plus sereine

 

Les pensionnaires des Trois-Chênes n’ont pas fait de cadeau aux Aiglons (4-0). Le point avec l’entraîneur David Joye.

Beaucoup de choses ont changé à Chênois par rapport à la saison dernière. Mais ce qui n’a pas changé, c’est le nombre de points après deux journées de championnat : quatre. L’année dernière, les Chênois avaient débuté par une victoire contre Veyrier et un nul contre le favori Vevey, ce qui laissait présager une saison prometteuse. La suite ? Tout le monde la connaît : les protégés de David Joye ont dû lutter pour le maintien jusqu’à la fin, terminant un point au-dessus de la barre. « La saison passée était un gâchis, nous confie David Joye. Avec l’équipe que nous avions, nous aurions dû terminer dans le top 6. Il faut le reconnaître : on a merdé ! Mais nous n’avons pas été aidés par l’épisode Cavaglia (ndlr : arrêt de la compétition en raison de graves problèmes de santé) qui nous a fait très mal. L’équipe a perdu son identité défensive ».

Chênois corrige Aigle en fin de match

Cette saison, après avoir débuté sur un nul à Bernex (2-2), les pensionnaires des Trois-Chênes ont réussi leurs débuts à domicile en écrasant Aigle sur un score sans appel de 4-0. « J’ai senti de la sérénité et de la solidarité face à une équipe d’Aigle qui nous était supérieure sur le papier », analysait l’entraîneur des Rouges. Une belle combinaison entre les recrues Calleja et Ates permettait à ce dernier d’ouvrir la marque en première période.

Après le thé, les protégés de Joye ont passé l’épaule lors des dernières minutes, non sans avoir tremblé auparavant : alors que le résultat était de 1-0, Van der Laan évitait l’égalisation vaudoise d’un super arrêt.« L’équipe n’a jamais paniqué, contrairement à la saison passée où on peinait à finir nos matchs », poursuivait l’entraîneur supporter du PSG. La suite, ce sont les jeunes joueurs de Chêne l’ont écrite, avec le 2-0 et le 3-0 signés Zongo et Gonçalves, deux juniors du club. Le dernier but a été l’œuvre de Calleja.

Un mélange de leaders et de jeunes

Cet été, le marché des transferts a été particulièrement agité. Au niveau du staff, l’assistant Ronald Ziegler a été remplacé par Cédric Baroni, qui a été contraint d’arrêter la compétition à cause des blessures. Certains cadres de l’équipe comme Gaio, Simoes Chaves et Pietrini, au club depuis de nombreuses années, sont partis du côté d’UGS. « Nous avions un but de continuité ces trois dernières années, détaille Joye. Mais l’année passée, au niveau des résultats, nous sommes restés sur notre faim et nous nous sommes rendus compte qu’il y avait des joueurs qui ne jouaient pas forcément le jeu. Il y avait une volonté de changer des deux côtés »

Du coup, pour cette année, ce sont des profils différents qui sont venus aux Trois-Chênes. « Notre choix s’est porté sur des joueurs à personnalité, des leaders. Le groupe de cette année est intrinsèquement moins talentueux que l’année passée, mais il a plus de caractère ». Avec Van der Laan dans les cages, Lepape en défense –après une année et demie consacrée au futsal–, Ibrahim au milieu et Calleja en attaque, David Joye a trouvé un leader par ligne, pour épauler les jeunes venus des juniors A et de la deuxième équipe.

Calleja, 8 buts la saison passée avec UGS

Calleja, la nouvelle référence en attaque ?

Buteur en fin de match contre Aigle, ainsi que la semaine dernière à Bernex, Fabien Calleja est le nouvel homme fort de l’attaque des Chênois. Ces dernières saisons, certains numéros 9 de renom n’ont pas vraiment donné le rendement espéré aux Trois-Chênes (Hélin, Hyseni), et le meilleur buteur de la saison passée, Elias Kernou (12 buts), est parti en à Lancy. David Joye a donc misé sur Fabien Calleja cet été, un attaquant bien connu dans le football régional pour avoir beaucoup fait trembler les filets à Lancy et Collex, un peu moins à Bernex et UGS par la suite. « UGS ne voulait plus Calleja, alors nous avons fait un pari sur lui. Il n’est pas encore à 100% mais il est dans la bonne mentalité. Je le connaissais comme adversaire seulement, mais c’est un super type, très chambreur, il amène beaucoup aux jeunes de l’équipe. Et il y a une très bonne collaboration en attaque avec Ates, avec qui il jouait à UGS. Les deux ont été très bons contre Aigle ».

Ce n’est pas aujourd’hui que nous découvrons le potentiel du joueur, tant il a été impressionnant par le passé. Nul doute que si sa tête et le corps répondent présents, c’est un attaquant de très grande classe qui garantit des buts décisifs.

Alors cette équipe de Chênois jouera-t-elle la première partie de tableau ? « Il est trop tôt pour parler de transformation. Le club souhaite s’installer de manière plus solide dans cette catégorie. Avec les joueurs, on s’est dit qu’on fera le point sur nos objectifs après 3-4 matchs. Le match de vendredi à Collex est déjà un petit tournant. Mais honnêtement, on ne se prend pas trop la tête, on prend ce qu’il y a à prendre », conclut-il.

 

CS CHÊNOIS – FC AIGLE  4-0 (1-0)
Buts : 35′ Ates 1-0, 73′ Zongo 2-0, 79′ Gonçalves 3-0, 82′ Calleja 4-0

 

Proxifoot, le site du football genevois

Copyright © 2017 — Activation WordPress theme by GoDaddy